Enseignement supérieur

Qu’est ce que le comité en charge de l’encadrement de Parcousup ?

Après la déroute d’APB, l’État a à cœur la réussite de sa nouvelle plateforme d’orientation en ligne Parcousup. L’annonce de la création d’un comité éthique et scientifique le Jeudi 08 Février dernier va dans ce sens.

Qui sont les membres de ce comité ?

Présidé par Noëlle Lenoir, ce comité aura pour rôle de veiller au bon fonctionnement de la nouvelle plateforme d’admission post-bac.
La présidente, ancienne ministre des Affaires européennes sous Jacques Chirac, a été nommée à la tête de ce comité par l’actuelle ministre de l’Enseignement supérieur, Frédérique Vidal.

Les membres de ce groupe ont tous été nommés pour une période de 2 ans renouvelable. Ils se sont vu sélectionnées pour leurs qualités d’experts des sciences sociales, humaines, mais aussi en matière d’informatique et d’algorithme.

Parmi ce comité de six personnes, on retrouve notamment Gérard Berry, informaticien et membre de l’Académie des sciences françaises. Travailleront également à leurs côtés Julien Grenet, chercheur au CNRS et professeur à l’École d’économie de Paris, Max Dauchet professeur de l’université de Lille, Catherine Moisan, ancienne directrice de la DEPP et Laure Lucchesi, directrice d’Etalab.

Quelles missions remplira ce comité ?

Un rapport humain

Le rôle de ce comité sera d’ajouter un rapport humain dans le processus d’admission post-bac. Cette décision intervient après la déclaration de la CNIL qui accusait le manque d’interaction humaine dans la procédure d’orientation.
Ces professionnels seront donc responsables de détecter toutes les irrégularités de Parcoursup afin d’éviter la même déroute qu’APB.

Rétablir la transparence de la plateforme

Leur principale tâche sera de « veiller à la transparence des règles de fonctionnement et à l’efficacité de la plateforme d’admission des futurs étudiants dans les établissements de l’enseignement supérieur » annonce le ministère de l’Enseignement du supérieur. Plus donc, de tirage au sort ou d’irrégularités en ce qui concerne la protection de données personnelles.
Parcoursup devrait être plus égalitaire que son prédécesseur APB. Les étudiants devraient maintenant être seuls maîtres de leur orientation.

Des consultants sur le long terme

Le comité sera donc responsable continu de la nouvelle plateforme d’orientation en ligne et pas seulement responsable de son lancement. Ces membres émettront un avis sur les évolutions du fonctionnement de Parcousup et comment l’améliorer pour répondre au mieux aux attentes des utilisateurs.
Cependant, ils n’auront pas de rôle décisionnel et ne feront que conseiller afin que le fonctionnement et les modifications apportées à Parcoursup soient utiles aux étudiants et respectent la loi.

About the author

La rédaction

La rédaction

Journaliste Education - Blog et Site dédié à l'enseignement supérieur.
J'interviens sur ClésdelaClasse pour des chroniques

Ajouter un commentaire

Click here to post a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *