Formation

Comment devenir traducteur : Fiche métier

Le traducteur est un spécialiste de l’exercice linguistique, capable de retranscrire des textes ou des documents d’une langue à une autre.

Les différentes missions du traducteur

Le métier de traducteur peut travailler pour le compte d’une agence de traduction ou se mettre à son propre compte. Il intervient normalement dans plusieurs domaines et peut proposer plusieurs spécialités : le traducteur littéraire, le traducteur juridique, le traducteur technique….

Le traducteur littéraire évolue dans le milieu de l’édition et s’occupe de la traduction d’ouvrages, de romans, de guides ou de documents. L’enjeu est de respecter le ton et le style de l’auteur.

Faire de la traduction juridique exige par contre un agrément, car les documents à traduire sont le plus souvent, des documents authentiques et officiels (jugements ou décision de justice).

Le traducteur technique est un spécialiste de son domaine. Il est donc capable de traduire des textes contenant des termes techniques très spécifiques à son secteur d’activité. L’interprète traducteur est quant à lui, effectue la traduction instantanée des conversations et des conférences.

Formations et qualités requises pour être un bon traducteur

En plus de parler et d’écrire correctement sa langue maternelle, un bon traducteur doit également maîtriser les langues étrangères. Pour qu’il puisse réaliser des traductions fidèles, il doit avoir de la rigueur et de l’exigence envers lui-même. La relecture et la correction garantissent un texte sans fautes d’orthographe ou de grammaire.

Pour devenir traducteur, il vaut mieux présenter une licence de langue littérature ou une licence de langues étrangères appliquées dans une école spécialisée comme l’Esit ou l’Isit. Dans une perspective d’évolution de carrière, il est également possible de se former à des spécialisations accessibles à partir du Master leur permettant de devenir traducteur expert judiciaire, traducteur juridique et commercial, traducteur scientifique et technique ou encore exercer la profession de terminologue. En termes d’expérience, les agences de traduction exigent généralement 2 ans minimum. Rémunéré à la page ou au cas par cas, le traducteur peut gagner un salaire net débutant de 1500 à 2000 euros par mois.

About the author

ClésdelaClasse

ClésdelaClasse

Les clés de la réussite !

Ajouter un commentaire

Click here to post a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *