Orientation

École de la deuxième chance : faire rebondir les décrocheurs !

Depuis la création de la première école à Marseille, en 1997, le réseau des écoles de la deuxième chance n’a cessé de se développer. Zoom sur ces établissements pas comme les autres !

Apprendre à s’insérer socialement et professionnellement

A priori, le réseau des E2C regroupe des écoles. Quarante-neuf au total. Cependant, à y regarder de plus près, ces écoles n’ont rien de très scolaire. En effet, ce ne sont pas des formations qui y sont proposées, mais bien des parcours adaptés à chaque élève. Durant ce parcours de 4 à 18 mois, quelques cours de remise à niveau dans les matières générales certes, mais surtout des ateliers professionnels. « Mon parcours consiste à revoir les bases pour me remettre à niveau en maths, français et informatique et à découvrir des métiers », détaille Samuel, stagiaire à l’E2C de Nîmes.
Ici, on parle de stagiaires. Avant d’entrer à l’École de la deuxième chance, ils étaient en décrochage scolaire ou déscolarisés. 62 % d’entre eux n’avaient aucune expérience professionnelle. Ces jeunes (moyenne d’âge : 20,3 ans) ont choisi se rebondir et espèrent trouver un emploi durable ou une formation qualifiante. Au total, 62 % des personnes accompagnées se dirigent vers une formation, un contrat d’alternance ou un emploi ! Une véritable chance de s’insérer professionnellement, mais aussi socialement. Les E2C épaulent aussi les jeunes dans la construction de leurs activités de citoyen : gestion d’un budget, institutions, logement, santé, etc.

« J’ai montré que j’étais motivé pour trouver ma voie professionnelle »

Les stagiaires des différentes antennes de l’E2C doivent être motivés pour suivre le parcours. Samuel témoigne : « J’ai montré que j’étais motivé pour trouver ma voie professionnelle, même si je ne savais pas du tout vers quel secteur m’orienter. J’ai expliqué que j’étais prêt à effectuer des stages dans des secteurs très différents pour découvrir des métiers ». Pas à pas, les formateurs vont accompagner chaque jeune dans sa projection, l’aider à prendre conscience de leurs qualités et compétences. Un moyen de retrouver une confiance en soi et en l’avenir !

Au plus près des métiers et des entreprises

Pour découvrir de métiers et des secteurs, les stagiaires des E2C sont en alternance et participent à des stages en entreprise (les E2C ont de solides réseaux locaux) tout au long du parcours. Avec ses expériences, le jeune étoffe son porte-feuille de compétences. Un sésame précieux pour trouver une formation ou un emploi. Après une période d’essai à l’école, le stagiaire s’engage par un contrat à suivre un parcours professionnalisant. À l’issue, il se voit délivrer une Attestation de compétences acquises : il mesure ainsi ses progrès depuis son entrée dans l’école et peut prouver la détermination à rebondir qui caractérise les stagiaires des E2C !

About the author

La rédaction

La rédaction

Journaliste Education - Blog et Site dédié à l'enseignement supérieur.
J'interviens sur ClésdelaClasse pour des chroniques

Ajouter un commentaire

Click here to post a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *